Déjà membre ? Connectez-vous | Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Le fer à cheval : porte-bonheur universel

Mise à jour : dimanche 25 novembre 2018 à 12:09

 

Le fer à cheval fut de tout temps un fétiche privilégié. Ce furent les Grecs qui l'introduisirent les premiers, au IVème siècle de notre ère. Selon la légende cependant, ce fut St Dunstan qui donna au fer à cheval, accroché au-dessus d'une porte d'entrée, son pouvoir spécifique contre les forces du Mal.
Selon la tradition, Dunstan, un maréchal-ferrant qui allait devenir archevêque de Canterbury (959), reçut un jour la visite d'un homme qui voulut se faire fixer des fers à cheval sous les pieds, qu'il avait étrangement fourchus. Dunstan comprit immédiatement que son client n'était autre que Satan en personne et, sans perdre son sang-froid, il lui expliqua que pour ce faire, il était obligé de l'enchaîner au mur. Le saint rendit ensuite l'opération si douloureuse que le diable, prisonnier de ses entraves, cria grâce.

Dunstan ne lui rendit sa liberté qu'après lui avoir arraché le serment solennel de ne jamais pénétrer dans les maisons dont la porte d'entrée est surmontée d'un fer à cheval.
Depuis cette date, les chrétiens l'ont d'abord placé au-dessus de leurs portes, puis au milieu, où il remplit alors la double fonction de talisman et de heurtoir. 
De là remonte l'origine du marteau de porte. Les chrétiens célébrèrent un certain temps la Saint-Dunstan le 19 mai en organisant des jeux de fers à cheval.
Pour les Grecs toutefois, les pouvoirs magiques du fer à cheval émanaient de sources tout à fait différentes : d'une part, le fer à cheval était en fer, métal censé repousser le Mal, d'autre part il avait la forme d'un croissant de lune, longtemps considéré comme un symbole de fertilité et de chance.
Au Moyen Age, lorsque la hantise de la sorcellerie envahit les esprits, le fer à cheval fut doté d'un nouveau pouvoir : on pensait que les sorcières voyageaient sur des balais parce qu'elles avaient peur des chevaux. Ainsi, toute femme accusée de sorcellerie était enterrée dans un cercueil sur lequel était cloué un fer à cheval, pour prévenir une éventuelle résurrection. En Russie, le maréchal-ferrant avait la réputation de pratiquer la « magie blanche » contre la sorcellerie, et les serments solennels étaient prêtés sur des enclumes employées à la fabrication des fers à cheval.

Une autre version voudrait que, au Moyen Age, les chevaux ferrés étaient utilisés par la noblesse ; les clous utilisés pour fixer le fer au sabot étaient des clous en or. Trouver un fer à cheval équivalait donc à trouver les clous en or associés, qui évidemment pouvaient ramener de l'argent au logis. La notion de chance y serait associée.
NB : sans pour autant être en or, le fer, métal réutilisable, valait à l'époque beaucoup d'argent pour celui qui le trouvait. Il vaut mieux le comprendre en ce sens ; car d'une part l'or est un métal mou et les voyageurs nobles changeaient souvent de chevaux dans les relais pour poursuivre leur périple avec un cheval bien reposé.

Une chose est sûre : il ne porte bonheur qu'à condition d'être trouvé par hasard sur un chemin, d'avoir l'ergot[qui s'accroche à la corne du sabot] tourné vers le sol et de comporter sept trous, quatre sur la branche gauche, trois sur celle de droite. Il protège du Diable lorsqu'il est cloué en forme de C [initiale du Christ], face à la porte d'entrée. Certains prétendent qu'il faut l'accrocher pointes vers le haut, afin que ses pouvoirs ne s'échappent pas !

 

Quelques superstitions :

Le vendredi 13 est-il un jour de malchance ?

Vendredi 13 : pour expliquer la véritable terreur qu'inspire ce jour, les spécialistes se sont penchés sur les événements désastreux dont [...]

Le nombre 13

Parmi toutes les superstitions, le malaise suscité par le nombre 13 est celui qui touche le plus grand nombre aujourd'hui. [...]

Le chat noir

La crainte du chat noir qui traverse une allée a une origine très récente. Cette croyance va d'ailleurs à l'encontre [...]

Passer sous une échelle : porte malheur !?!

Tout comme pour le parapluie, cette superstition semble trouver son origine dans une attitude de prudence élémentaire évidente : il vaut mieux [...]

Un parapluie ouvert dans une maison

Les premières superstitions relatives au parapluie datent des premiers Égyptiens, pour qui cet objet, fabriqué avec art à l'aide de [...]

Miroir brisé : 7 ans de malheur !!!

Cette superstition reste l'une des plus répandues aujourd'hui : elle est née bien avant l'apparition des premiers miroirs de verre. [...]

Le trèfle à 4 feuilles : chance

Ce fut l'extrême rareté des trèfles à 4 feuilles (un trèfle n'en possède que 3) qui les rendit sacrés aux [...]

 

Superstitions les plus consultées :


Miroir brisé : 7 ans de malheur !!!
Le fer à cheval : porte-bonheur universel
Passer sous une échelle : porte malheur !?!
Le vendredi 13 est-il un jour de malchance ?
Le chat noir
Le nombre 13
Un parapluie ouvert dans une maison
Le trèfle à 4 feuilles : chance

 

© 2015 - 2018 - www.touteslesprieres.com | www.allPowerfulPrayers.com | Cookies | Conditions d´utilisation